Edouard Philippe à l'Elysée, le 12 juin 2018
 

Interrogé sur la polémique autour de la venue du rappeur Médine au Bataclan, le Premier ministre a fait valoir le respect de la "loi".

Votre opinion

Postez un commentaire