BFMTV

Comment le compte bancaire de Sarkozy a-t-il été piraté ?

-

- - -

Le compte bancaire de Nicolas Sarkozy a été prélevé frauduleusement d'une somme modique... Le Président de la République a porté plainte. Comment ces pirates opèrent-ils ?

Nicolas Sarkozy a porté plainte en septembre après s'être aperçu que des prélèvements avaient été effectués sur son compte afin, semble-t-il, d'ouvrir un ou plusieurs abonnements de téléphones portables. Un piratage informatique qui porterait, selon certaines sources, sur une somme relativement modique (on parle de moins de 200 euros). Selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP, les escrocs qui ont piraté le compte en banque personnel de Nicolas Sarkozy « ne savaient sans doute pas qu'il s'agissait du compte du Président ».

Comment opèrent les pirates ?

Laurence Ifrah, criminologue spécialisée dans la cybercriminalité, était ce matin dans Bourdin&Co pour expliquer les techniques utilisées par ces pirates : « Cela peut arriver à n'importe qui. On peut récupérer ces coordonnées de diverses façons. La première, c'est en faisant un achat en ligne : avec un ordinateur qui a été piraté sur lequel on a installé un logiciel qui va être chargé de récupérer les coordonnées bancaires de la personne qui se sera connecté. La deuxième façon, c'est lorsqu'on consulte son compte en ligne : les coordonnées que vous allez rentrer, votre login et votre mot de passe, vont être interceptés à distance. Cela se fait grâce à un spyware [logiciel espion] qui s'installe sur votre ordinateur lorsque vous consultez un site et qui sera chargé de récupérer vos coordonnées bancaires lorsque vous vous connectez au site de votre banque. Enfin, plus simplement, il peut s'agir d'un paiement chez un commerçant qui serait indiscret et pourrait réutiliser les informations ».

Que faire en cas de piratage de son compte ?

« Je recommande donc de ne pas consulter son compte en banque par l'intermédiaire d'Internet. Il faut aussi faire très attention aux toutes petites sommes sur son relevé bancaire. C'est le moyen le plus pratique pour les pirates d'éviter d'attirer l'attention d'une victime, en faisant des petits achats, des petits virements, qui sont moins vérifiés. Il faut quand même savoir que nous sommes très protégés en France : le consommateur qui a eu sa carte piratée sera remboursé par sa banque ».

L'enquête est en cours, elle est menée par la brigade criminelle et la brigade financière, elles-mêmes saisies par le procureur de la République de Nanterre, Philippe Courroye.

La rédaction-Bourdin & Co