BFMTV

CAFE POLITIQUE - Michèle Delaunay et "l'épreuve" de la publication de son patrimoine à 5,4 millions d'euros

La ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay

La ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui, le patrimoine à 5,4 millions d'euros de Michèle Delaunay, Jean-François Copé n'a pas de compte en Suisse et la France mauvaise élève de l'UE.

"Et avant d'être élu, tu courais nu dans la campagne?'"

La politique enrichit-elle? C'est la question du jour, posée par La Croix lundi matin. Alors que le gouvernement s'apprête à publier les déclarations de patrimoine de l'ensemble des ministres, le quotidien s'est penché sur la question de l'enrichissement personnel. Alors? "Si la politique rémunère correctement les élus, elle n’enrichit pas forcément ceux qui ne cumulent pas les mandats et qui délaissent toute activité professionnelle pour éviter les conflits d’intérêts", estime La Croix.

Si les salaires sont jugés "corrects", il reste toutefois un point sensible: les frais de mandat, cette enveloppe de 6.00 euros mensuels alouée aux élus pour leurs dépenses. De quoi hérisser le déuté UDI Charles de Courson. "Certains de mes collègues trouvent normal de financer ainsi l’achat de leurs costumes. Moi, je leur rétorque: 'Et avant d’être élu, tu courais nu dans la campagne?'"

La transparence, une "épreuve" pour Michèle Delaunay

En terme de patrimoine, elle fait partie des mieux lotis du gouvernement. A quelques heures de la publication des déclarations de patrimoine du gouvernement, la ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, prépare l'opinion dans Sud-Ouest: avec un patrimoine de 5,4 millions d'euros, elle fait partie des ministres les plus riches et des quatre qui étaient soumis à l'ISF en 2011. Une publication de patrimoine qu'elle redoute comme "une épreuve" déclare-t-elle. "Cela m'émeut de devoir transformer toute une vie en éléments financiers. Alors qu’elle est tout sauf ça", déplore la ministre. "La politique ne m’a pas apporté 1 euro de plus. Ce patrimoine est le fruit de deux carrières professionnelles longues, de bon niveau, et des héritages issus de nos quatre parents", poursuit-elle, affirmant un peu plus loin ne s'être jamais "vécue comme riche".

La France, mauvaise élève de la transparence en UE

La France, l'un des derniers pays européen à ne pas publier la déclaration de patrimoine de ses élus... Une carte publiée lundi matin dans Ouest-France souligne le décalage entre la France et les autres pays européens, nombreux à rendre publiques les déclarations de patrimoine de leurs élus.

Serions nous le dernier pays à ne pas céder à la transparence? Carte spectaculaire dans Ouest France twitter.com/MGrossiord/sta...
— Michel Grossiord (@MGrossiord) April 15, 2013

"Voyeurisme", bis

Après Jean-François Copé sur BFMTV, Alain Juppé a à son tour dénoncé une politique "de voyeurisme" et non de transparence au sujet de la publication du patrimoine des ministres. "Cette publication n’a en elle-même aucun intérêt pour la moralisation de notre vie publique. Sauf à fixer un barème de fortune au-delà duquel il sera interdit de faire de la politique", estime le maire de Bordeaux sur son blog.

Copé dément tout compte à l'étranger

Jean-François Copé était agacé lundi matin. Invité de BFMTV/RMC, le président de l'UMP, qui refuse toujours de dévoiler son patrimoine, a démenti avec véhémence posséder un compte offshore. "Non, je n'ai pas de compte à l'étranger!", a-t-il martelé.

Sandrine Cochard