BFMTV

Bioéthique: les députés de la majorité quittent l'Assemblée pour un "pot" avec Macron, l'opposition scandalisée

L'Assemblée nationale vidée de la majorité

L'Assemblée nationale vidée de la majorité - Twitter / Brigitte Kuster

Les élus de LaREM, du MoDem et d'Agir étaient conviés lundi soir pour une prise de parole d'Emmanuel Macron, qui a retardé les débats ce lundi soir.

Ce lundi a marqué, à l'Assemblée nationale, le début du nouvel examen du projet de loi de bioéthique qui ouvre la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Au-delà du simple débat politique, c'est l'absence des députés macronistes alors que la session parlementaire était toujours en cours qui a interloqué lundi certains élus de l'opposition, dont certains se sont scandalisés sur les réseaux sociaux.

Discours de remobilisation

Cette absence était en fait due à une prise de parole d'Emmanuel Macron, en marge du traditionnel "pot" de fin d'année organisé au ministère des Relations avec le Parlement, auquel étaient conviés les députés LaREM, mais aussi du MoDem et d'Agir, ainsi que le Premier ministre Jean Castex.

"Nous n’avons pas le droit de nous reposer. Nous devons dans la situation où est le pays enfourcher ces circonstances et regarder le pays tel qu’il est en étant fidèle à ce que nous sommes", a déclaré le chef de l'Etat devant quelque 200 députés et sénateurs.

"Nous avons à remettre de l’ordre", a souligné Emmanuel Macron, adressant ainsi un message de remobilisation à la majorité parlementaire et ajoutant que "le pays attend cela de nous: unité, responsabilité, ambition et solidarité".

Emmanuel Macron devant les parlementaires de la majorité le 27 juillet 2020
Emmanuel Macron devant les parlementaires de la majorité le 27 juillet 2020 © BFMTV

"De qui se moque-t-on?"

Pour autant, l'image de l'Hémicycle en grande partie vidé de ses membres a scandalisé bon nombre d'élus de l'opposition, dont le Républicain Patrick Hetzel, qui a évoqué un "mépris pour le débat parlementaire."

De leur côté, les députés du même parti, Brigitte Kuster et Philippe Gosselin, ont tous deux partagé un cliché montrant les sièges vides.

Comme l'explique de son côté le Huffington Post, un avertissement a été adréssé au seul des quatre rapporteurs LaREM présent à ce moment-là, Jean-Louis Touraine. Les débats ont finalement repris aux alentours de 22h.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV