BFMTV

Aquarius: les députés PCF dénoncent le "silence coupable" de Macron

La députée Elsa Faucillon pose une question lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée en novembre 2017

La députée Elsa Faucillon pose une question lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée en novembre 2017 - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT , AFP

Face au refus italien et maltais de le laisser débarquer sur leurs côtes, l'Aquarius est bloqué en mer depuis dimanche avec à son bord 629 migrants. Les députés communistes dénoncent "le silence coupable" de la France qui pendant ce temps botte en touche.

Les députés communistes ont dénoncé ce mardi le "silence extrêmement coupable du gouvernement et du président Macron" face au navire Aquarius bloqué en Méditerranée avec 629 migrants à bord.

"Les gauches espagnoles sauvent l'honneur"

Une de leur porte-parole, Elsa Faucillon, a dit "l'indignation, la colère" de son groupe et son "envie de hurler face à ce qui se passe", lors d'une conférence de presse.

Selon elle, le gouvernement "essaie de nous expliquer sa compassion" mais "ça tourne au ridicule quand la communication est si éloignée des actes".

Cette élue des Hauts-de-Seine s'est aussi élevée contre la "haine déversée par la droite et l'extrême droite en France, en Italie, et en d'autres endroits d'Europe", alors que "les gauches espagnoles permettent de sauver l'honneur et font preuve d'humanité".

Mettre Frontex "au service du sauvetage"

L'ONG SOS Méditerranée a indiqué ce mardi matin que les 629 migrants secourus en Méditerranée par l'Aquarius vont finalement pouvoir débarquer en Espagne, qui avait proposé de les accueillir. Cette décision pourrait mettre un terme au bras de fer engagé ce week-end avec l'Italie et Malte, qui refusaient de laisser accoster le bateau.

"L'Union européenne laisse le soin à une ONG de faire ce travail" alors que Frontex, l'agence européenne des frontières, "pourrait être mis au service du sauvetage" plutôt que "chasser et réprimer", a suggéré Elsa Faucillon.

M. F. avec AFP