BFMTV

Après Saint-Tropez, Jacques Chirac est en vacances à Agadir

Jacques Chirac à Saint-Tropez, en août 2011.

Jacques Chirac à Saint-Tropez, en août 2011. - Sébastien Nogier - AFP

Après plusieurs étés tropéziens, c'est sur la côte sud-ouest du Maroc, plus précisément à Agadir, que Jacques Chirac a choisi de se reposer.

Fini Saint-Tropez, Jacques Chirac passe désormais ses vacances à Agadir. Après avoir largement profité du charme de la commune varoise ces dernières années, l'ancien chef de l'Etat a délocalisé ses quartiers d'été au Maroc, plus particulièrement à Agadir, station balnéaire de la côte Atlantique, rapporte Le Parisien, ce jeudi matin.

"Son nouveau port d'attache"

Cette ville du sud-ouest marocain, au climat légèrement venté, et particulièrement doux tout au long de l'année, semble avoir séduit Jacques Chirac. "Il s'y était déjà rendu l'été dernier, il y est revenu en mai et s'y trouve actuellement, c'est son nouveau port d'attache", confie ainsi un proche au quotidien, précisant que le climat d'Agadir "convient bien" à l'ex-président, âgé de 82 ans.

Et pour profiter au mieux des charmes de la ville, avec vue directe sur l'Atlantique, Jacques Chirac se voit prêter une somptueuse résidence avec jardin et personnel, par le roi du Maroc lui-même, Mohammed VI. La villa est par ailleurs située à proximité d'un hôpital militaire bien équipé, afin de pouvoir intervenir au plus vite en cas d'urgence médicale, précise Le Parisien.

Calme et quiétude

Un confort et un calme qui permettent à Jacques Chirac de se reposer pleinement. "Il s'accorde de longues siestes, lit un peu, se promène. Et sort de temps en temps déjeuner avec son épouse et des amis à la marina d'Agadir", détaille un proche auprès du Parisien.

Et l'ancien locataire de l'Elysée, a déjà trouvé ses habitudes. Notamment, au restaurant La Madrague, situé dans la marina, où il aime s'attabler avec son épouse, Bernadette Chirac, pour déguster les spécialités locales, comme les fruits de mer. Le tout sous l'oeil averti de son service de sécurité. 

dossier :

Jacques Chirac

A.S.