BFMTV

Amirshahi relance l'idée d'un "groupe des gauches et des écologistes"

L'élu des Français de l'étranger, Pouria Amirshahi, le 8 février 2016 à l'Assemblée nationale.

L'élu des Français de l'étranger, Pouria Amirshahi, le 8 février 2016 à l'Assemblée nationale. - JACQUES DEMARTHON / AFP

Le député Pouria Amirshahi, ex-socialiste, a relancé ce vendredi l'idée d'un "groupe des gauches et des écologistes" à l'Assemblée, avec le Front de gauche et des frondeurs, au lendemain de la dislocation du groupe écologiste en tant que tel.

L'élu des Français de l'étranger et ex-socialiste, Pouria Amirshahi, veut constituer un groupe rouge-rose-vert, dont l'identité serait "plus en phase avec une partie de l'électorat de gauche", c’est-à-dire qu’il mêlerait aussi bien des écologistes que des élus Front de gauche et des frondeurs.

Ne pas "boucher les trous du radeau"

"C'est le moment où jamais de coaguler nos forces", a déclaré Pouria Amirshahi, après le départ du groupe écologiste jeudi de six des députés pour le groupe socialiste. Les dix écologistes restants, sur une ligne contestataire du gouvernement, tentent de maintenir un groupe, ce qui nécessite le renfort de cinq députés au moins, qu'ils recherchent notamment dans les rangs des non-inscrits. Pouria Amirshahi, qui est l'un d'entre eux et a rencontré jeudi soir leur chef de file Cécile Duflot, ne veut pas "boucher les trous du radeau" et réclame des objectifs politiques clairs. "Avons-nous la capacité de nous mettre d'accord pour la dernière année" de la législature, s'est-il notamment interrogé.

A.M avec AFP