BFMTV

Allègement du confinement: les points que Jean Castex doit éclaircir ce jeudi

Le Premier ministre et le ministre de la Santé le 18 novembre à l'Elysée

Le Premier ministre et le ministre de la Santé le 18 novembre à l'Elysée - Ludovic Marin

Le Premier ministre tiendra une conférence de presse ce jeudi à 11h en compagnie d'Olivier Véran, Bruno Le Maire et Roselyne Bachelot, afin de préciser les modalités de l'allègement du confinement annoncé mardi par Emmanuel Macron.

Après les annonces, place à l'explication de texte: le Premier ministre Jean Castex doit détailler ce jeudi les mesures d'allégement du confinement exposées par Emmanuel Macron mardi soir lors d'une conférence de presse organisée à 11 heures. Si les grandes lignes du plan de l'exécutif sont connues, avec un allègement du confinement en trois étapes dont la première s'ouvrira ce samedi avec la réouverture de tous les commerces, des précisions sont attendues sur plusieurs mesures.

Selon nos informations, cette conférence de presse, qui devrait durer 1h30, s'organisera autour de trois volets: l'ouverture des établissements, le soutien économique et le volet social. Jean Castex sera entouré de cinq membres du gouvernement, dont Olivier Véran (Santé), Bruno Le Maire (Economie) et Roselyne Bachelot (Culture).

· Quel protocole sanitaire dans les commerces?

S'agissant de la réouverture des commerces dits "non-essentiels", le Premier ministre détaillera les modalités d'ouverture ainsi que les protocoles sanitaires renforcés qui devront être mis en oeuvre par les commerçants. Il évoquera également le cas des auto-écoles et des visites immobilières qui pourront elles aussi reprendre samedi.

Si Emmanuel Macron a annoncé la reprise des cérémonies dans les lieux de culte, les autorités catholiques réclament que la jauge de 30 personnes maximum par office religieux soit revue à la hausse. D'après les informations de BFMTV, cette question n'est pas encore tranchée mais Matignon prévient qu'il n'y aura pas "de grand chamboulement".

· Quel horizon pour les stations de ski?

Les stations de ski, prises de court par les annonces présidentielles semblant exclure une réouverture pour Noël, espèrent aussi encore pouvoir infléchir la position du gouvernement. Alors que Jean Castex avait parlé lundi d'une "réponse définitive le 5 décembre", un arbitrage définitif n'est cependant pas attendu ce jeudi, le sujet étant discuté au niveau européen. Mercredi, l'Allemagne, qui assure jusqu'à la fin de l'année la présidence du Conseil, a réclamé par la voix d'Angela Merkel, aux pays de l'Union européenne une interdiction des séjours au ski jusqu'au 10 janvier.

Le Premier ministre devrait clarifier la situation pour le sport amateur. Mardi, Emmanuel Macron a seulement évoqué la reprise des "activités extra-scolaires", en plein air à partir de samedi et en salle à partir du 15 décembre.

· Quels contours pour la campagne de vaccination?

Olivier Véran devrait, lui, revenir sur la campagne "massive" de vaccination qui doit démarrer fin décembre/début janvier, enjeu crucial sur lequel l'exécutif est attendu au tournant, après les ratés sur les masques et les tests.

"Les vaccins et la question de l'isolement seront abordés", selon l'entourage de Jean Castex. "Mais il ne faudra pas attendre" de détails supplémentaires par rapport aux déclarations d'Emmanuel Macron qui a lancé le débat sur des conditions d'isolement plus contraignantes des cas positifs en appelant le Parlement à s'en saisir car la question n'est pas encore arbitrée.

· Quelles aides financières?

Il y aura en revanche davantage de précisions sur les mesures à destination des jeunes, des précaires et des intermittents promises par le chef de l'Etat ainsi que sur les aides à destination des entreprises.

Emmanuel Macron a annoncé mardi que pour les entreprises fermées administrativement, pourraient obtenir une aide correspondant à 20% de leur chiffre d'affaires annuel. D'autres secteurs, partiellement fermés, pourraient aussi être concernés, avec une aide modulée, avance-t-on dans l'entourage du Premier ministre.

Julia Van Aelst, avec Mélanie Rostagnat et AFP