BFMTV

80km/h: vers des aménagements route par route?

Alors que le Premier ministre Edouard Philippe doit présenter ce lundi le bilan 2018 de la sécurité routière, Le Parisien croit savoir que ce rendez-vous sera aussi l'occasion d'annoncer des aménagements autour de la mesure très controversée des 80 km/h.

Le Premier ministre doit ouvrir ce lundi un débat sur les 80km/h, et serait prêt à des aménagements selon des informations du Parisien. Appliqué depuis le 1er juillet, le passage des routes secondaires aux 80km/h est vivement critiqué par de nombreux Français, par les gilets jaunes, et est déjà revenu plusieurs fois sur la table lors des débats d'Emmanuel Macron face aux maires

Malgré la baisse du nombre de morts sur les routes, Emmanuel Macron a ainsi affirmé, lors du premier débat à Grand-Bourgtheroulde, en Normandie, qu'il ne reviendrait pas sur cette mesure mais qu'il était prêt à entendre des "propositions concrètes."

Selon les informations du Parisien, il serait ainsi question de permettre aux conseils départementaux de décider au cas par cas si un tronçon reste aux 80 km/h ou repasse au 90 km/h. Une solution que proposent les détracteurs de cette mesure depuis plusieurs mois. 

Pourtant, du côté de Matignon, on réfute tout recul et on affirme qu'Edouard Philippe "n’a pas l’intention d’annoncer des réaménagements. Ceux qui sortent cela veulent clôturer le débat avant qu’il ait lieu."

"La fin de la mesure"

Si cette décision pourrait calmer la colère notamment des gilets jaunes, elle est mal accueillie par les associations de sécurité routière. "Si chaque département fait sa tambouille ce n’est pas un aménagement, mais la fin de la mesure. En santé publique, ce serait impensable de laisser chaque élu décider de s’il faut ou non vacciner les enfants, ou s’il faut ou non interdire les produits chimiques dangereux", a réagi Chantal Perrichon toujours auprès du Parisien, présidente de la lutte contre la violence routière.

Cyrielle Cabot