BFMTV

Vol de cocaïne à la PJ: un "indic" du principal suspect écroué 

Un indic' de Jean-François Guyot a été arrêté (Photo d'illustration)

Un indic' de Jean-François Guyot a été arrêté (Photo d'illustration) - Kenzo Tribouillard - AFP

Un indic' de Jonathan Guyot, le policier de la PJ parisienne soupçonné d'avoir volé 52 kilos de cocaïne dans les scellés, a été écroué. Mais il nie avoir reçu la cocaïne.

L'indic' va-t-il se mettre à table? Cet homme de 34 ans, surnommé "Robert", était l'indic' de Jonathan Guyot, le policier de la PJ parisienne soupçonné d'avoir volé 52 kilos de cocaïne dans des scellés. En fuite depuis l'été 2014, il a fini par se rendre et a été mis en examen pour trafic de stupéfiants, blanchiment en bande organisée et recel de détournement et soustraction de biens par personne dépositaire de l'autorité publique.

"'Robert' a expliqué aux policiers qu'il était en contact avec Jonathan Guyot, à propos d'un trafic de cannabis important. Et c'est pour ça qu'il prend la fuite au moment de la médiatisation de l'affaire", a déclaré l'avocate de l'"indic", Maud Touitou. Selon une source proche du dossier, ce trafic porterait sur 90 kg de cannabis.

Guyot nie être l'auteur du vol

Mais où est passée la cocaïne? D'une valeur estimée à deux millions d'euros à la revente, elle était entreprosée au siège de la police judiciaire. Le vol, perpétré dans la nuit du 24 au 25 juillet 2014, avait été découvert quelques jours plus tard. "Robert" nie l'avoir reçue. 

Filmé par les caméras de vidéosurveillance, le suspect, un homme à la silhouette mince et athlétique, est identifié comme Jonathan Guyot, 34 ans, policier en poste depuis 2010 à la brigade des stupéfiants de Paris. Interpellé le 2 août 2014 à Perpignan, mis en examen, il est depuis en détention provisoire. Neuf autres personnes sont poursuivies dans ce dossier, dont son épouse et cinq autres policiers. L'ex-brigadier, qui a tenté de se suicider en prison, nie être l'auteur du vol.

La nuit du vol, un homme casqué a été aperçu à côté de Guyot pénétrant au 36, quai des Orfèvres, et un autre complice l'a aidé à transporter la marchandise, une fois sortie des locaux de la PJ, selon une source proche de l'enquête qui a expliqué qu'il pourrait s'agir de "Robert", l'"indic" écroué.

la rédaction avec AFP