BFMTV

Voies sur berges: la procédure d'annulation de la piétonisation rejeée

Les voies sur berge rive droite sont piétonnes depuis une décision du Conseil de Paris en septembre.

Les voies sur berge rive droite sont piétonnes depuis une décision du Conseil de Paris en septembre. - Bertrand Guay - AFP

La procédure des riverains demandant l'annulation de la piéonisation des voies sur berges a été rejetée ce mardi par le tribunal administratif de Paris. Des associations, riverains et commerçants avaient saisi le tribunal administratif en référé pour obtenir l'annulation de l'interdiction aux voitures de la voie Georges Pompidou à Paris. Ils mettaient notamment en cause l'impact de la fermeture des voies sur berges sur la circulation dans d'autres secteurs de Paris, qui entraînerait une augmentation du bruit et de la pollution.

Voulue par Anne Hidalgo et décidée en septembre dernier par le Conseil de Paris, la piétonnisation a soulevé également les critiques de l'opposition et d'élus de villes franciliennes. Ces derniers fustigeaient l'allongement du temps de transport. Un rapport du Comité technique de suivi dévoilé par le préfet de police de Paris a relevé une augmentation des temps de parcours de 7 minutes le matin. Côté pollution, Airparif a lancé ce mardi une étude d'analyse de l'air afin de savoir si la fermeture de la voie Georges Pompidou a eu un impact à Paris et en proche banlieue. Un premier rapport sera rendu en mars prochain.

C. B