BFMTV

Violences à Air France: les gardes à vue de cinq salariés prolongées

BFMTV

Les gardes à vue de cinq des six salariés d'Air France, interpellés dans le cadre de l'enquête sur les violences la semaine dernière, ont été prolongées par le parquet de Bobigny, a appris BFMTV de source proche du dossier. 

La justice a relâché l'un des gardés à vue et prolongé celles des autres afin de permettre la poursuite des investigations. La plupart avait été interpellé lundi dernier vers 6 heures du matin à leur domicile, en région parisienne.

Plusieurs centaines de salariés avaient fait irruption le 5 octobre dans les locaux à Roissy, où se tenait un comité central d'entreprise consacré à un plan de restructuration prévoyant 2.900 suppressions de postes.

Sous des cris "à poil, à poil", "démission", le directeur des ressources humaines Xavier Broseta s'était retrouvé torse nu, chemise déchirée, tentant d'échapper à la colère des salariés, tout comme son collègue Pierre Plissonnier, responsable de l'activité long courrier.

A. G. avec Sarah-Lou Cohen