BFMTV

Villejuif: l'assaillant présentait des "troubles psychologiques" et n'était pas fiché pour radicalisation

Des policiers à Villejuif, sur le lieux de l'attaque survenue ce vendredi après-midi .

Des policiers à Villejuif, sur le lieux de l'attaque survenue ce vendredi après-midi . - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

L'homme qui a attaqué des passants au couteau ce vendredi dans un parc de Villejuif avant d'être abattu par la police était âgé de 22 ans. Vendredi soir, la piste privilégiée par les enquêteurs était celle d'un individu déséquilibré, sans mobile terroriste.

Un homme de 22 ans a poignardé plusieurs personnes dans un parc de Villejuif, dans le département du Val-de-Marne, ce vendredi, faisant un mort et deux blessés. L'assaillant, après avoir tenté de prendre la fuite, a été abattu par les policiers dans la commune voisine de l'Haÿ-les-Roses.

Le parquet de Créteil a, pour l'instant, été saisi. La brigade criminelle de la préfecture de police de Paris et le service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne ont, quant à eux, été co-saisis de l'enquête.

Inconnu des services de renseignement

L'attaquant, né le 23 juin 1997, était domicilié dans le 14ème arrondissement de Paris. À ce stade, on ne sait pas s’il avait un emploi ou s’il faisait des études. Il était, par ailleurs, converti à l’islam, selon une source proche de l'enquête à BFMTV.

Inconnu des services de renseignement et de la justice, l'homme avait déjà été signalé pour des violences lors d’une manifestation mais cela n’avait entraîné aucune suite judiciaire. 

Des "troubles psychologiques"

Il présentait des "troubles psychologiques", toujours selon une source proche de l'enquête à BFMTV. Il a été hospitalisé par le passé pour des problèmes psychiatriques et suivait actuellement un traitement.

La piste privilégiée est celle de l’acte d’une personne déséquilibrée, sans mobile terroriste. Toujours selon nos informations, les enquêteurs se sont rendus au domicile familial de l’homme, mais n’ont interpellé personne, car rien d’anormal n’est apparu.

Dans le sac de l'assaillant retrouvé dans le parc, un Coran et des livres de littérature islamique ont été retrouvés, mais il ne s'agit pas d'éléments suspects. 

Alexandra Gonzalez avec Hugo Septier et Clément Boutin