BFMTV

Valls à Lyon: "Il faut poursuivre l'évacuation des squats"

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, lors d'un déplacement en banlieue nord de Paris, le 15 avril dernier.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, lors d'un déplacement en banlieue nord de Paris, le 15 avril dernier. - -

Le ministre de l'Intérieur, qui s'est rendu à Lyon sur le lieu de l'incendie d'une usine occupée par des Roms, a indiqué qu'il fallait faire évacuer les squats "quand ils présentent de vrais dangers".

Manuel Valls entend "poursuivre le démantèlement et l'évacuation des squats". C'est ce qu'a indiqué le ministre de l'Intérieur, lundi à Lyon, sur les lieux de l'incendie d'une usine occupée par des Roms qui a fait au moins trois morts dans la nuit de dimanche à lundi.

Après avoir exprimé son "sentiment de profonde tristesse", le ministre, sur place avec la Garde des Sceaux Christiane Taubira, a ajouté qu'"en même temps, ces squats (...) doivent être évacués chaque fois qu'ils présentent un vrai danger pour ceux qui les occupent."

Environ 200 Roms occupaient les anciens locaux d'une usine qui ont pris feu un peu après minuit lundi. "Violent", selon l'officier des pompiers en charge des secours, il a "totalement embrasé" un bâtiment situé rue Audibert et Lavirotte dans le 8e arrondissement de Lyon. Deux femmes et un garçon de 12 ans ont péri.

"Trouver une solution digne et efficace"

Pour éviter que de tels drames se reproduisent, Manuel Valls a exhorté à "poursuivre le travail de démantèlement et l'évacuation des campements ou des squats, en trouvant à chaque fois des solutions à la fois dignes des personnes humaines, et fermes dans l'application des lois de la République."

Christiane Taubira a résumé cette pensée en demandant "une solution à la fois digne et efficace".


A LIRE AUSSI: >> Lyon: trois morts dans l'incendie d'une usine occupée par des Roms