BFMTV

Une troisième plainte pour viols déposée contre Tariq Ramadan

Selon une information de L'Express, confirmée par BFMTV, une troisième victime a déposé plainte pour viols contre Tariq Ramadan. Selon la plainte déposée mercredi, l'islamologue Suisse aurait violé à huit reprises la victime.

Une nouvelle plainte pour "viols" a été déposée ce mercredi à l'encontre de Tariq Ramadan, l'islamologue suisse de 55 ans, en détention provisoire pour deux autres affaires de viols. Selon les informations de L'Express, confirmées par BFMTV, qui révèle le dépôt de plainte, la plaignante âgé de 45 ans, affirme avoir été sous l'emprise de Tariq Ramadan et dénonce une série de violences sexuelles subies de février 2013 à juin 2014, à Paris, Lille, Londres et Bruxelles.

Selon la plainte déposée par les avocats de la victime, cette dernière aurait été abordée par Tariq Ramadan sur Facebook alors qu'elle traversait une période difficile après une séparation, élevant seule ses enfants. Méfiante au début, ses doutes se sont dissipés après une conversation via webcam. Sous le charme de "l'aura" de l'islamologue, elle se serait confié sur sa vie intime, Tariq Ramadan lui prodiguant des échanges religieux en retour.

Excuses et menaces

Bouleversée, la victime aurait continué à échanger avec le théologien après les faits. Il alternait alors entre excuses et menaces, selon les détails. S'en suivront huit autres rapports sexuels, avant que la plaignante ne coupe tout contact, après que Tariq Ramadan ait tenté de l'étouffer au cours de leur dernier rapport sexuel.

Accusé de viols par deux autres plaignantes et mis en examen dans le cadre de ces deux affaires, Tariq Ramadan est incarcéré depuis le 2 février 2018 à la prison de Fleury-Mérogis dans l'Essonne. Il devrait être rapidement entendu sur les nouveaux faits qui lui sont reprochés.

G.D.