BFMTV

Tariq Ramadan: une campagne de crowdfunding lancée pour financer ses frais de justice

Tariq Ramadan lors d'une conférence de presse sur l'électorat musulman à Nanterre, le 4 mars 2012

Tariq Ramadan lors d'une conférence de presse sur l'électorat musulman à Nanterre, le 4 mars 2012 - MEHDI FEDOUACH / AFP

Plus de 74.000 euros ont été récoltés par la famille de Tariq Ramadan auprès de donateurs anonymes afin de financer les frais de justice du théologien suisse, mis en examen pour viol le 2 février dernier.

"Free Tariq Ramadan." C'est avec ce slogan qu'une campagne de crowdfunding a été lancée ce jeudi afin de récolter des fonds pour financer les frais de justice du théologien musulman, mis en examen et écroué à la prison de Fleury-Mérogis depuis le 2 février dernier pour viol. Quarante-huit heures après sa mise en ligne sur la plateforme Cotizup, la campagne, menée "à l'initiative de sa famille et non de son cadre professionnel", a déjà récolté plus de 74.000 euros provenant de près de 1.500 donateurs.

Cette page, où sont diffusées deux vidéos d'Iman Ramadan dans lesquelles elle dément fermement les accusations qui visent son époux, dénonce "une machination sans nom" et regrette que le prédicateur suisse "se trouve confronté à plusieurs affaires dont la bataille sera longue et coûteuse".

Depuis sa mise en détention provisoire, de multiples initiatives ont été lancées pour soutenir Tariq Ramadan. Une pétition en ligne réclamant sa "libération immédiate" a notamment rassemblé pas moins de 110.000 signatures, tandis que le hashtag #FreeTariqRamdan a été très largement relayé sur les réseaux sociaux.

Me.R.