BFMTV

Une permanence socialiste incendiée dans l'Essonne

La permanence de la députée PS Maud Olivier a été incendiée mardi matin aux Ulis (illustration)

La permanence de la députée PS Maud Olivier a été incendiée mardi matin aux Ulis (illustration) - Philippe Lopez - AFP

La permanence de la député socialiste Maud Olivier aux Ulis, dans l'Essonne a été incendiée dans la nuit de lundi à mardi. Une enquête a été ouverte.

L'incendie volontaire ne fait aucun doute. Au petit matin ce mardi, les pompiers ont été appelés aux Ulis pour un incendie d'un appartement, utilisé comme permanence parlementaire par la députée socialiste Maud Olivier. Cette dernière a partagé sur son compte Twitter une photo des dégâts. On y voit une porte-fenêtre noircie et brisée sous l'effet de la chaleur ainsi que les restes d'un sommier en bois brûlé.

La députée explique que vers 5 heures du matin des individus ont tenté de pénétrer dans sa permanence. "N'y parvenant pas, ils ont finalement mis le feu à de vieux objets qu'ils avaient préalablement placés devant la devanture. Et ce sans même penser aux dizaines d'habitants de l'immeuble qui auraient pu périr dans leur sommeil", dénonce-t-elle dans un communiqué.

Une motivation politique?

C'est en effet une voisine du premier étage, incommodée par les fumées qui a donné l'alerte rapporte Le Parisien. A leur arrivée, les pompiers ont procédé à l'évacuation des habitants et maîtrisé l'incendie. 

Une enquête a été ouverte pour retrouver les auteurs de l'incendie mais aussi pour éclaircir leurs motivations. "On ne sait absolument pas si ce local était spécifiquement visé deux jours après la primaire de la gauche", indique une source proche du dossier au Parisien. De son côté, la députée assure que l'acte des incendiaire "dans une période politique cruciale" pour la France n'altérera pas "sa détermination à continuer à porter haut les valeurs de la démocratie et de la République".

C. B