BFMTV

Une internaute végane condamnée à 7 mois de prison avec sursis pour apologie du terrorisme

L'internaute a été condamnée à sept mois de prison avec sursis. (Photo d'illustration)

L'internaute a été condamnée à sept mois de prison avec sursis. (Photo d'illustration) - Fred Tanneau - AFP

Sur Facebook, celle qui se présente comme végane et défenseure de la cause animale avait indiqué avoir "zéro compassion" pour le boucher Christian Medvès, l'une des victimes de Radouane Lakdim, et déclaré qu'il y avait "quand même une justice".

L'internaute végane qui voyait la mort de Christian Medvès, le boucher du Super U de Trèbes tué vendredi dernier dans la prise d'otages, comme une "justice", a été condamnée à sept mois de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme" ce jeudi, rapporte France 3 Occitanie

C'est à cause d'une publication sur Facebook qu'elle a été incriminée. Commentant un article rendant hommage à Christian Medvès, boucher au Super U de Trèbes, près de Carcassonne, et assassiné par Radouane Lakdim, celle qui se présente comme végane et défenseure de la cause animale a écrit: "Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice!"

La femme était visée à la fois par une plainte de la Confédération française de la boucherie pour "apologie de crime ou délit" et faisait l'objet d'une enquête pour "apologie du terrorisme" ouverte par le parquet de Foix, dans l'Ariège, qui s'était dessaisi au profit de celui de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, où elle réside. 

C'est dans ce dernier cadre qu'elle a été placée en garde à vue mercredi soir à Saint-Gaudens, avant d'être jugée en comparution immédiate ce jeudi devant le tribunal correctionnel.

L.A.