BFMTV

Une enquête ouverte après l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn 

Pont effondré près de Toulouse: vive émotion après la découverte du corps de Damien, le conducteur du camion

Pont effondré près de Toulouse: vive émotion après la découverte du corps de Damien, le conducteur du camion - rmc

Le gouvernement a annoncé dans un communiqué qu'une enquête a été ouverte ce lundi après l'effondrement d'un pont près de Toulouse, qui a fait au moins un mort.

Le gouvernement a annoncé ce lundi le lancement immédiat d'une enquête par le Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) après l'effondrement d'un pont à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne) qui a tué une adolescente. 

"A cette heure, on ignore encore les causes précises de l'accident" qui a fait un mort et au moins un disparu, a indiqué le ministère de la Transition écologique et solidaire dans un communiqué.

Un camion et une voiture présents au moment du drame

L'inspection de l'ouvrage confiée en 2017 par le département de la Haute-Garonne au Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) - un organisme de l'État - n'avait "révélé aucune faille de sécurité", a rappelé le ministère. "Une inspection visuelle réalisée par les services du département en 2018 a confirmé ce diagnostic", a-t-il ajouté.

Un camion et une voiture se trouvaient au moment de l'accident sur ce pont suspendu franchissant le Tarn, construit au début des années 1930 et rénové en 2003 selon le conseil départemental. L'ouvrage était interdit aux véhicules de plus de 19 tonnes. La ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne et les secrétaires d'État Emmanuelle Wargon et Jean-Baptiste Djebbari (transports) ont fait part de "leur très vive émotion" après ce drame, selon le communiqué.

J. G. avec AFP