BFMTV

#Unbonjuif : l'UEJF va saisir la justice

-

- - -

Déçue d'un entretien avec Twitter, l'Union des étudiants juifs de France a décidé de saisir la justice.

L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a annoncé qu'elle s'en remettait désormais à la justice française pour contraindre Twitter à faire disparaître des tweets antisémites, après un entretien décevant jeudi avec des responsables du réseau social.

"Twitter n'a pas pris la mesure du racisme et de l'antisémitisme en France", a déclaré le président de l'UEJF, Jonathan Hayoun, en précisant qu'une action serait engagée dès vendredi en référé pour faire retirer les tweets avant une éventuelle plainte pénale si cela n'était pas fait.

"Nous sommes très déçus par Twitter"

"Nous sommes très déçus de l'entretien avec Twitter" à propos des tweets antisémites qui s'étaient multipliés sous le hashtag "#unbonjuif", a de son côté commenté l'avocat de l'UEJF, Me Stéphane Lilti.

Une série de messages antisémites diffusés sur Twitter, sous le mot clef #unbonjuif, a récemment déclenché une polémique.

La ministre française de la Justice, Christiane Taubira, a rappelé mercredi que les "messages à connotation raciste ou antisémite" qui se propageaient sur les réseaux communautaires étaient "punis par la loi". "Le canal virtuel ne rend pas moins réels les actes dont se rendent coupables ceux qui les commettent", a-t-elle poursuivi.

Elle a alors, elle-même, menacé, en cas d'absence de réaction de Twitter, de saisir la justice française pour obtenir le déréférencement du mot-clé #unbonjuif et la communication des données d'identification des auteurs des messages.

Afin d'éviter certains dérapages, bfmtv.com a fermé les commentaires sur cet article. Merci de votre compréhension.