BFMTV

Un policier reconnaît avoir tiré au LBD dans le créneau horaire où Jérôme Rodrigues a été blessé à l'oeil

Jérôme Rodrigues, l'une des figures connues parmi les gilets jaunes, interviewé par BFMTV le 27 janvier

Jérôme Rodrigues, l'une des figures connues parmi les gilets jaunes, interviewé par BFMTV le 27 janvier - BFMTV

L'enquête de l'IGPN déterminera si ce tir est à l'origine des blessures du gilet jaune blessé samedi dernier à Paris.

Un policier a reconnu avoir fait usage d'un lanceur de balles de défense (LBD) dans le créneau horaire où Jérôme Rodrigues, figure des gilets jaunes, a été blessé à l'oeil samedi dernier place de la Bastille à Paris. Une information qui figure dans un rapport transmis mardi à l'IGPN, la police des polices, selon une information du Parisien confirmée par une source policière à BFMTV.

Jérôme Rodrigues, figure médiatique des gilets jaunes âgé de 39 ans, a été gravement touché à l'oeil lors du onzième week-end de mobilisation dans la capitale.

"S'il y a eu une faute, elle sera sanctionnée"

D'après le ministère de l'Intérieur, aucun élément contenu dans cette note ne permet d'affirmer ou d'infirmer que Jérôme Rodrigues a été atteint par ce tir. C’est à l’IGPN, qui mène l’enquête sous l’autorité du Parquet de Paris, qu’il appartient d’établir les faits, ajoute le ministère, précisant qu'il communiquera à la police des polices l'ensemble des documents dont il aura connaissance. 

Pour l'heure, l'avocat de Jérôme Rodrigues reste prudent. "Il n'y a pas de satisfaction pour le moment" a confié Me Philippe de Veulle mercredi sur notre antenne, affirmant qu'il "prenait acte de ce tir de LBD" mais qu'il "attendait que l'enquête de l'IGPN arrive à son terme, que les enquêteurs puissent établir la réalité des faits et établir les constatations sur le ou les tirs qui a provoqué la blessure de mon client". 

Mardi sur notre antenne, le ministre de l'Intérieur avait reconnu qu'il y avait eu "l'envoi d'une grenade de désencerclement" avant que Jérôme Rodrigues ne soit blessé. "C'est le seul fait constaté", avait indiqué Christophe Castaner, disant attendre "tous les éléments de l'enquête".

"Je serai extrêmement attentif aux résultats" de l'enquête, et s'il y a eu une faute elle sera évidemment sanctionnée", a réagi Édouard Philippe sur France Inter. "On est extrêmement attentifs à l'exemplarité des forces de police et de gendarmerie. Elles exercent leur mission en ce moment dans un contexte qui est redoutablement violent et difficile" a-t-il ajouté.

Sur Facebook samedi, Jérôme Rodrigues avait posté une photo de son visage blessé, indiquant qu'il allait perdre son oeil. A la suite de l'incident, la préfecture de police avait saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) dans la journée. 

Mélanie Vecchio avec Jeanne Bulant