BFMTV

Un forcené menacé de saisie lance une ruche d'abeilles sur un huissier de justice

Militaires en rang. (Photo d'illustration)

Militaires en rang. (Photo d'illustration) - ERIC CABANIS / AFP

En Haute-Vienne, un homme d’une cinquantaine d’années a lancé une ruche sur un huissier de justice avant de se retrancher chez lui. Il risque jusqu’à sept ans de prison.

Un individu d’une cinquantaine d’années a agressé d’une façon très particulière un huissier de justice qui se rendait chez lui en vue d'un inventaire avant saisie, mardi matin à Nieul, au nord de Limoges, rapporte France Bleu Limousin.

Pour faire fuir l’officier public accompagné d’un serrurier, l’homme, décrit comme marginal et qui vit de petites productions agricoles, leur a lancé une ruche remplie d’abeilles. Les deux visiteurs indésirables se sont fait piquer à de multiples reprises par les insectes, notamment à la tête, détaille France Bleu. L’huissier, sensible aux piqûres d’abeilles, a été conduit au CHU de Limoges pour être gardé en observation pour la nuit.

Retranché plusieurs heures à son domicile

Après cette agression, l’individu s'est retranché de longues heures à l’intérieur de son domicile. Par précaution, les gendarmes ont installé un périmètre de sécurité avant de saisir l’agresseur.

Vers 19 heures, les militaires ont interpellé le cinquantenaire, reclus dans un coin de sa maison. L’homme, qui n'a pas opposé de résistance, a été immédiatement placé en garde à vue.

Les abeilles considérées comme une arme par destination

D’après le procureur de la République, cette agression risque de coûter cher à son auteur. Ce dernier pourrait être poursuivi pour violence avec arme, les abeilles étant considérées comme une arme par destination. La peine encourue est donc de sept ans de réclusion et d'une forte amende.

Hervine Mahaud