BFMTV

Un ancien agent de la DGSE tué en Haute-Savoie

Le quartier général de la DGSE en 2015

Le quartier général de la DGSE en 2015 - Martin Bureau-AFP

Le quinquagénaire avait récemment été mis en examen, soupçonné d'avoir projeter l'assassinat d'un opposant congolais résidant en France.

Un ancien agent de la DGSE (Direction général de la sécurité extérieure) a été tué de plusieurs balles le 21 mars dernier à Ballaison en Haute-Savoie. Le corps de Daniel Forestier, un ancien élu municipal avait été retrouvé atteint de cinq balles au thorax et à la tête gisant à côté d'une voiture garée sur un parking de la petite commune, révèle Le Monde.

Ex-militaire et ancien membre du service action de la DGSE, Daniel Forestier 58 ans, avait été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire le 12 septembre dernier à Lyon pour "participation à une association de malfaiteurs" et "détention d’explosifs". Il était soupçonné, ainsi qu’un autre ancien de la DGSE, d’avoir projeté le meurtre de Ferdinand Mbaou, un opposant congolais au président Denis Sassou-Nguesso. Interrogé par la DGSI (la Direction générale de la sécurité intérieure, le contre-espionnage), il avait alors assuré que le projet n'était "pas réalisable".

Un acte commis par des professionnels

Si pour les enquêteurs et le parquet de Thonon-les-Bains, l’intervention de tueurs professionnels ne laisse aucun doute, aucun lien n'a encore été établi entre le meurtre de Daniel Forestier et le projet d'assassinat de Ferdinand Mbaou. 

L’enquête, confiée dans un premier temps à la section de recherche de gendarmerie de Chambéry, a été récupérée par le police judiciaire de Lyon, déjà en charge des investigations liées au projet de d'assassinat de l'opposant congolais.

Guillaume Dussourt