BFMTV

Trois enfants morts noyés: l'enquête s'oriente vers un défaut de surveillance

L'autopsie a confirmé la mort par noyade des trois enfants.

L'autopsie a confirmé la mort par noyade des trois enfants. - JEFF PACHOUD / AFP

Pour le moment, aucune plainte n'a été déposée et personne n'a été placé en garde à vue.

La fille de neuf ans et les deux garçons de 10 et 13 ans qui sont mort noyés dimanche dans un lac de Chalon-sur-Saône ne savaient "pas ou peu nager", selon le parquet. Ils se sont baignés à un endroit où les adultes qui les accompagnaient ne pouvaient pas les voir.

Les enfants "s'étaient déjà rendus au lac des Prés Saint-Jean les jours précédents", dans un quartier populaire de la ville, et "étaient déjà rentrés dans l'eau", en obtenant notamment, le vendredi précédent le drame, "la permission de l'adulte référent pour se rafraîchir".

L'autopsie a confirmé la mort par noyade

A ce stade, aucune plainte n'a été déposée et personne n'a été placé en garde à vue. De plus les enfants avaient été confiés à leur belle-mère le jour du drame, leur père étant absent.

Dimanche, les deux plus jeunes ont été surpris "par la déclivité du sol" et "n'ont pu remonter à la surface, ne sachant a priori pas ou peu nager". Leur aîné, âgé lui de 13 ans, a tenté "en vain de les secourir alors que lui-même ne savait pas nager". L'autopsie a bien confirmé la mort par noyade de ces trois enfants.

"Il ressort des constatations que la topographie des lieux ne permettait pas aux adultes, qui se trouvaient à environ 50 mètres de là, d'avoir une visibilité directe sur le lieu de baignade des enfants".

Baignade interdite

Il est interdit de se baigner dans ce lac comme dans tous les plans d'eau de Chalon-sur-Saône, rappelle le parquet, qui précise toutefois qu'aucune signalisation ne matérialise cette interdiction sur place.

N.Ga., avec AFP