BFMTV

Toulouse : les otages indemnes, le forcené blessé

BFMTV

La prise d'otages dans une agence de la CIC, à Toulouse vient de s'achever. Le forcené est blessé à la cuisse, les otages libérés et sains et sauf.

Il est 10 heures quand l’affaire démarre. Un braquage par un forcené de 26 ans se réclamant d’Al-Qaïda tourne mal dans ce quartier de la Côte Pavée à Toulouse. Un quartier tristement connu et pour cause. Mohamed Merah, le tueur qui se réclamait lui aussi il y a trois mois, du réseau terroriste, habitait à 500 mètres de là. A son arrivée dans une agence bancaire du CIC, l’homme réclame de l’argent liquide, mais les guichetiers ne le prennent pas au sérieux et refusent.

Conviction religieuse

C’est alors qu’il sort son arme, tire un coup de feu, avant de s’enfermer avec quatre otages, quatre employés de la banque, dont le directeur de l’établissement. Il affirme agir par conviction religieuse et non pour l’argent. Très vite, l’homme connu des services de police demande la présence du Raid. Là encore, le fait est troublant, puisqu’il s’agit de l’Unité d’élite qui avait donné l’assaut à l’appartement de Mohamed Merah. Vers 14h30, un premier otage, une femme est libérée. Puis des témoins croient entendre un coup de feu. C’est en fait le GIPN qui ouvre alors un accès à l’arrière de l’établissement. Un peu avant 16 heures une autre femme est relâchée. Moins d’une heure plus tard, le GIPN entre dans l’établissement. Trois coups de feu retentissent, les deux otages restants sont libérés. Le forcené, blessé, est interpellé.