BFMTV

Salah Abdeslam a été remis aux autorités françaises

Le terroriste présumé des attentats du 13 novembre a été remis aux autorités françaises mercredi, indique le parquet fédéral belge. Il va être présenté à un juge d'instruction cet après-midi.

Salah Abdeslam a quitté sa prison de Beveren, en Belgique. Le terroriste présumé des attentats du 13 novembre a été remis aux autorités françaises mercredi matin, annonce le parquet fédéral belge. "Salah Abdeslam est entre les mains des autorités françaises", confirme un porte-parole du parquet belge à BFMTV. Arrivé vers 9 heures en France, il a été transféré au palais de justice de Paris vers 11 heures.

"Dans le cadre du dossier relatif aux attentats de Paris du 13 novembre 2015, Salah Abdeslam a été remis ce matin aux autorités françaises (en exécution du Mandat d’Arrêt Européen délivré à son encontre le 19 mars 2016 par la France)", indique les autorités belges dans un communiqué.

Le parquet fédéral belge précise qu'il ne communiquera "aucune information complémentaire" sur ce transfèrement attendu depuis plusieurs semaines. Salah Abdeslam est arrivé à 9h05 à Paris. Son mandat d'arrêt lui a été notifié dès son arrivée en France, indique le parquet de Paris. Il va être présenté "cet après-midi" aux magistrats instructeurs en vue de sa mise en examen. Le parquet va requérir son placement en détention.

Transfert en hélicoptère

Selon nos informations, Salah Abdeslam a été transféré par le Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) en hélicoptère. Ce mystère autour de ce transfèrement montre les risques autour de cette opération. On pouvait craindre une évasion ou l'intervention d'un commando pour le libérer. Après avoir été entendu par un juge, Salah Abdeslam prendra la direction de la prison de Fleury-Mérogis, en Essonne, dans le sud de Paris. 

Les conditions de son accueil "ont déjà été organisées pour que son environnement soit sécurisé", a indiqué en milieu de matinée Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice. 

Début avril, la justice belge avait approuvé son transfèrement vers la France, qui devait intervenir dans les dix jours. Ses avocats avaient annoncé par la suite que cela ne se ferait pas avant plusieurs semaines. Encore ce mercredi matin, Frank Berton, avocat français du terroriste présumé, confirmait cette information. Le pénaliste décrit, pour BFMTV, un transfert "dans des conditions rapides et surprenantes" puisque Salah Abdeslam "devait avoir une audience demain en Belgique".

Logisticien du 13 novembre?

Arrêté le 18 mars 2016 à Molenbeek, une commune bruxelloise, Salah Abdeslam avait dans un premier temps collaboré avec la justice belge. Avant de se murer dans le silence précisant qu'il répondrait désormais uniquement aux enquêteurs français. Salah Abdeslam a été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur la fusillade de Forest, en Belgique, qui s'est déroulée quelques jours avant son arrestation.

Dans le cadre des attaques de Paris, la justice française le soupçonne d'avoir au moins participé à la logistique de ces attentats. Il a loué en son propre nom et en payant avec sa carte bancaire, des appartements conspiratifs, et des voitures qui ont permis de véhiculer les terroristes du 13 novembre. Il est également présent ce soir-là à Paris: c'est lui qui dépose les trois kamikazes du Stade de France et porte une ceinture d'explosifs qu'il abandonne dans le XVIIIe arrondissement avant de prendre la fuite vers la Belgique à l'aide de complices.

J.C. avec Cécile Ollivier