BFMTV

Prise d'otages à Toulouse : un déséquilibré en rupture de traitement

BFMTV

L'homme qui a retenu en otages quatre employés dans une banque de Toulouse ce mercredi se revendiquait d'Al-Qaïda pour expliquer son geste. Mais selon des sources concordantes, c'est un jeune déséquilibré en rupture de traitement.

"C'est un jeune de 26 ans. Il n'a pas eu l'enfance qu'il voulait avoir. Il voulait faire un coup. C'est un appel au secours. C'est triste pour lui, mais maintenant, le fait divers est fini, laissez-nous tranquilles",selon son entourage. "Mon frère est un musulman croyant mais pas intégriste", rétorque sa soeur. "Nous sommes sortis en boîte, nous avons bu de l'alcool", se souvient-elle. Selon la jeune femme, il travaille dans le "bâtiment". selon une source proche de l'enquête, il louait une chambre dans le quartier récent de Borderouge, en périphérie toulousaine.

Peu cohérent aux yeux des employés qui refusent de lui donner l'argent

Fethi Boumaza a fait irruption à 10h dans cette agence bancaire CIC du quartier de la Côte pavée, à quelques centaines de mètres de l'endroit où Mohamed Merah avait tenu 32 heures le siège des policiers du Raid. Il demande de l'argent, mais apparaît fragile, peu cohérent, aux yeux des employés qui refusent. Le jeune homme sort alors une arme et prend en otage quatre employés. Il affirme agir au nom d'Al-Qaïda. Il insistera durant les discussions sur les "convictions religieuses" qui l'animeraient, une motivation qu'il demandera aux autorités de relayer auprès de la presse.