BFMTV

Hommage au père Hamel: "L'émotion intense ne se tarira pas"

Rappelant un "devoir de fraternité", le maire de Saint-Etienne-du-Rouvray a rendu hommage jeudi, à Jacques Hamel, le prêtre mort dans l'attentat qui a touché la commune.

Deux jours après la mort de Jacques Hamel et l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, un hommage a été organisé dans la commune. Le maire (PCF), a assuré jeudi que "l'émotion intense en réaction à cet acte ignoble ne se tarira pas". "Notre ville est devenue la représentation d'un monde meurtri", a déploré Hubert Wulfranc, entouré de représentants des cultes.

Respecter l'Etat de droit

Pendant son hommage, le maire a rappelé : "L'Etat de droit est l'outil de notre République, c'est un état de devoir que chacun d'entre nous doit veiller à respecter", faisant ainsi référence aux récentes propositions de la droite.

"Etre les derniers à pleurer"

"Je veux à cet instant vous emmener vers les semaines d’après, celles que nous allons vivre, dans la confusion des sentiments et des idées", a poursuivi l'édile, évoquant "un devoir de fraternité".

Il a évoqué la rentrée scolaire, comme "étape cruciale et concrète". Et de conclure: "nous sommes au travail Jacques Hamel, aussi longtemps qu'il le faudra pour être les derniers à pleurer".

M.L.