BFMTV

Grenoble: un Tunisien, recruteur de jihadistes présumé, arrêté

Photo d'illustration

Photo d'illustration - -

Membre de la mouvance salafiste, le Tunisien de 28 ans est soupçonné d'avoir participé au recrutement de jeunes qui voulaient partir faire le jihad en Syrie. Il devrait être expulsé.

Un Tunisien de 28 ans, soupçonné de recruter des jihadistes pour la Syrie, a été arrêté mardi soir à Grenoble dans le cadre d'un arrêté ministériel d'expulsion, a-t-on appris vendredi de source policière.

L'homme était vendredi au centre de rétention administrative de Lyon, selon la même source, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Membre de la mouvance salafiste, le recruteur présumé a été interpellé au Village olympique, un quartier sensible de Grenoble. Il est soupçonné d'avoir participé au recrutement de jeunes jihadistes qui étaient formés en Tunisie avant d'être envoyés en Syrie.

Le ministère de l'Intérieur a pris un arrêté d'expulsion en urgence à son encontre.

Une adolescente arrêtée avant son départ

Établi en France depuis plusieurs années, Ahmed B. aurait effectué plusieurs mois d'emprisonnement en Tunisie en raison de son engagement dans la mouvance salafiste.

Un jihadiste grenoblois de 23 ans était mort mi-février à Homs, en Syrie, d'une balle dans le coeur, avait-on appris auprès de sa famille.

Fin février, une adolescente grenobloise de 14 ans, signalée en fugue par ses parents, avait été interceptée à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry alors qu'elle était sur le point d'embarquer vers la Turquie "pour rejoindre le jihad".

C.P. et A. D. avec AFP