BFMTV

Fusillade de Toulouse : des similitudes avec les meurtres de militaires

-

- - -

Après le meurtre de soldats à Toulouse et Montauban, la tuerie de ce matin dans un collège soulève de nombreuses questions. Mode opératoire, arme du crime et véhicule du meurtrier, il existe plusieurs similitudes entre ces affaires.

Le procureur de Toulouse, le ministère de l’Intérieur et Nicolas Sarkozy ont tous publiquement fait le lien entre les affaires. Premier rapprochement, le véhicule du meurtrier. Près des casernes de Toulouse et de Montauban, comme devant ce collège-lycée, le tueur s’est rendu sur les lieux à scooter. Et a commis ses crimes en conservant son équipement, casque sur la tête. A chaque fois un même type de scooter est décrit. Un engin puissant, et de couleur sombre.

Gestes précis

Les enquêteurs ont démontré que c’est la même arme qui a abattu les trois soldats à Toulouse et Montauban et fait un blessé grave. Ce matin, des douilles du même calibre, du 11.43, ont été retrouvées. Enfin, le mode opératoire du tueur semble le même. Les témoins le décrivent froid, sur de son fait. Ses gestes sont précis. Il tire pour tuer. Il est aussi prévoyant. Ce matin, l’arme qu’il a utilisée à l’extérieur du collège lycée s’est enrayée. Mais il était prêt. Il s’est donc saisi d’une deuxième arme pour entrer dans l’établissement. Enfin à chaque fois les crimes ont été commis dans la région toulousaine. Deux fusillades à Toulouse, une à Montauban, qui n’est située qu’à une cinquantaine de kilomètres.