BFMTV

Enregistrement audio de Merah : les familles de victimes scandalisées

BFMTV

TF1 a diffusé pour la première fois, dans son émission Sept à Huit, des enregistrements audio où l'on entend Mohamed Merah dialoguer avec des policiers. Une diffusion qui scandalise les familles de victimes du tueur présumé.

Les familles de victimes ont pris connaissance du contenu des enregistrements en même temps que des millions de téléspectateurs. Dans ces enregistrements audio, on entend le "tueur au scooter" dialoguer avec des policiers les 21 et 22 mars. Il explique d'un ton posé, calme, ses crimes comme ses projets criminels à venir. Emmanuel Chain, Le producteur de l’émission Sept à Huit se défend et assume.

Les proches des victimes de Mohamed Merah vont saisir la justice

Les proches des victimes de Mohamed Merah vont saisir la justice en urgence pour obtenir l'interdiction de toute diffusion des enregistrements des conversations entre le tueur au scooter et la police, ont annoncé à l'AFP deux de leurs avocats.

La "police des polices", va mener une enquête administrative sur la diffusion des enregistrements audio

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", va mener une enquête administrative sur la diffusion dimanche par TF1 des enregistrements audio entre policiers et Mohamed Merah durant le siège, a annoncé le ministère de l'Intérieur à l'AFP. "Le Directeur général de la police nationale a saisi l'IGPN pour une enquête administrative", a indiqué l'Intérieur. Auparavant le ministre Manuel Valls avait regretté cette diffusion, jugeant qu'"aucune précaution n'avait été prise pour respecter les familles des victimes du tueur au scooter. Le conseil supérieur de l’audiovisuel a déconseillé aux chaines de télévision de diffuser les enregistrements.

TF1 a affirmé disposer d'une bande de quatre heures et demie d'enregistrements. Le siège avait duré 32 heures et s'était terminé par la mort de Mohamed Merah.