BFMTV

Attentats à Bruxelles: sécurité renforcée en France, 1.600 policiers et gendarmes déployés

Après les explosions survenues ce mardi à Bruxelles, la France va renforcer sa sécurité dans les gares, ports et aéroports, a annoncé Bernard Cazeneuve. 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires sont déployés.   

La France renforce ses dispositifs de sécurité. Face à la menace terroriste, après les attentats de Bruxelles de ce 22 mars, Bernard Cazeneuve a annoncé vouloir renforcer la sécurité dans les aéroports, gares et ports français. Après une réunion à l'Elysée, le ministre de l'Intérieur a expliqué avoir décidé de déployer "1.600 gendarmes et policiers supplémentaires sur les contrôles aux frontières mais aussi dans les infrastructures de transports aériens, maritimes et ferroviaires."

Les attentats de Bruxelles "rappellent le niveau de menace terroriste extrêmement élevé auquel nous devons faire face", a jugé Bernard Cazeneuve. En plus du déploiement de forces de l'ordre, le ministre de l'Intérieur a également décidé de limiter "les accès aux zones publiques des infrastructures de transport aux personnes munies d'un titre de transport et/ou pièce d'identité". Des messages préventifs doivent également être diffusés par les opérateurs, notamment la SNCF et la RATP. 

Des militaires également déployés

Des forces militaires doivent également être déployées. Le patron de la Place Beauvau a expliqué que "dans le cadre de l'opération Sentinelle, des patrouilles de militaires vont être orientées vers les sites de transports". "Des mesures de contrôles et de palpations vont être systématisées", a-t-il poursuivi. 

Dès à présent, 400 policiers vont être déployés vers les aéroports de Roissy, Orly, ainsi que dans le métro et dans les principales gares. Sur le reste du territoire, 600 autres policiers et gendarmes vont renforcer les dispositifs de sécurité. 

Bernard Cazeneuve a tenu à préciser également que la France "n'a pas attendu cette attaque pour renforcer ses dispositifs de protection". Il a ainsi détaillé les résultats des contrôles depuis plusieurs mois: 6 millions de personnes ont été contrôlées, et "10.000 individus ont été empêchés d'entrer sur le territoire". Il y a actuellement 220 points de contrôles aux frontières, dont 42 de manière systématique.

I.V.