BFMTV

Taubira comparée à un singe: une enquête préliminaire ouverte

La ministre de la Justice Christiane Taubira, le 21 octobre au tribunal de Lyon.

La ministre de la Justice Christiane Taubira, le 21 octobre au tribunal de Lyon. - -

Une procédure judiciaire a été engagée après les propos d'une candidate FN qui avait assumé un photomontage comparant la garde des Sceaux à un singe.

Après avoir été exclue du Front national, Anne-Sophie Leclere devra-t-elle avoir affaire à la justice? Le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire après les propos de cette candidate FN qui avait comparé la ministre de la Justice à un singe.

Cette commerçante de 33 ans, tête de liste FN aux municipales à Rethel, dans les Ardennes, avait assumé dans un reportage diffusé jeudi sur France 2 un photomontage qu'elle avait posté sur Facebook. On y voyait d'un côté un petit singe, de l'autre Christiane Taubira, avec les légendes "à 18 mois" et "maintenant". "A la limite, je préfère la voir dans un arbre que de la voir au gouvernement", avait-elle déclaré dans l'émission "Envoyé spécial".

La jeune femme s'était dès le lendemain défendue d'être raciste, reconnaissant simplement des paroles "maladroites". Elle avait néanmoins été évincée du Front national vendredi.

Signalé par le Défenseur des droits

Ce même jour, le Défenseur des droits Dominique Baudis avait écrit au procureur de Paris pour dénoncer dans ces propos une "provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence". Une démarche qui laissait augurer l'ouverture d'une procédure judiciaire. Ouverte ce lundi, elle a été confiée par le parquet de Paris à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).
De son côté, le FN a annoncé dimanche son intention d'engager une procédure contre Christiane Taubira. En cause: la riposte de la ministre contre le parti d'extrême droite. Samedi, la ministre a dénoncé "la mensée mortifère et meurtrière" de la formation de Marine Le Pen, "les Noirs dans les branches des arbres, les Arabes à la mer, les homosexuels dans la Seine, les Juifs au four et ainsi de suite".

M. T. avec AFP