BFMTV

Soupçons de fraudes électorales: perquisition à la mairie de Corbeil-Essonnes

Serge Dassault, PDG du groupe Dassault et maire UMP de Corbeil-Essonnes de 1995 à 2008.

Serge Dassault, PDG du groupe Dassault et maire UMP de Corbeil-Essonnes de 1995 à 2008. - -

La mairie de Corbeil-Essonnes a été perquisitionnée mardi dans le cadre de deux affaires judiciaires. L'une concerne une corruption présumée et l'autre des tentatives d'homicides.

La mairie de Corbeil-Essonnes (Essonne), au coeur d'une enquête sur des soupçons de fraudes électorales, a été perquisitionnée mardi. Les policiers de la division nationale d'investigations financières et fiscales (Dniff) et de la PJ de Versailles ont conjointement mené ces investigations, indique une source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien.fr.

Les perquisitions opérées par ces deux services concernent des informations judiciaires distinctes, l'une ouverte à Paris sur des soupçons d'achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux lors des campagnes municipales de 2008 à 2010 remportées par le sénateur Serge Dassault puis son bras droit Jean-Pierre Bechter. Un autre volet judiciaire concerne les tentatives d'homicides qui ont visé deux hommes en janvier et en février à Corbeil.

À LIRE AUSSI:

>> La famille Dassault visée par trois enquêtes préliminaires
>> Ollier prend la défense de Dassault À VOIR:

>> Corbeil-Essonnes : Dassault garde la main