BFMTV

Sarcelles: un circonciseur mis en examen pour viol

-

- - Illustration - Archives AFP

Un habitant de Sarcelles, chargé de circoncire les nouveaux-nés de confession juive, a été arrêté mercredi et mis en examen vendredi pour viol.

Arrêté mercredi par la police judiciaire de Versailles à son domicile de Sarcelles (Val d'Oise), un homme a été mis en examen vendredi pour viol. Chargé de circoncire les nouveaux-nés de confession juive, le circonciseur qui officiait dans toute l'Île-de-France, est accusé de viol par plusieurs jeunes femmes qui avaient eu recours à ses services pour leurs enfants, il y a cinq ans.

Il aurait agit alors que les plaignantes se trouvaient "en situation de vulnérabilité au sortir de l'accouchement", selon un proche du dossier, cité par l'AFP. Le circonciseur est accusé d'avoir procédé à des pratiques "pseudo-médicales", avant ou après la brit milah (l'opération de circoncision du nouveau-né), sur les jeunes mères.

Pratique peu encadrée

Confronté à plusieurs plaignantes lors de sa garde à vue, il aurait reconnu une partie des faits reprochés.

Les circonciseurs traditionnels juifs dit "mohel", seraient une centaine en France. Sans formation ni lien avec les autorités religieuses, leur pratique est peu encadrée. Si une association française des mohalim (pluriel de mohel), a bien été créée en 2014, le circonciseur de Sarcelles n'en faisait pas partie.

G.D. avec AFP