BFMTV

Rodéos sauvages: 44 véhicules saisis depuis la mi-mars en Seine-et-Marne

Un conducteur de deux-roues se livrant à un rodéo sauvage

Un conducteur de deux-roues se livrant à un rodéo sauvage - -

Dans plusieurs communes françaises, des élus ont observé une recrudescence de ces sorties à moto non-autorisées.

A Évry-Courcouronnes, à Paris, dans la région lyonnaise... Depuis quelques mois, et notamment depuis l'entrée en vigueur des mesures de confinement, de nombreux habitants et élus se plaignent de la multiplication des rodéos sauvages. Même constat en Seine-et-Marne où les forces de l'ordre ont annoncé avoir procédé à près de 70 opérations anti-rodéos depuis le 17 mars.

67 opérations ont été menées dans le département, 150 infractions ont été relevées et 44 véhicules ont été saisis, rapporte ainsi Le Parisien ce dimanche. "Entre le 16 mars et le 18 mai, la gendarmerie a reçu 174 appels de particuliers se plaignant de rodéos à proximité de leur domicile, contre 73 sur la même période en 2019", ajoute le quotidien.

La loi du 3 août 2018 a renforcé les sanctions encourues par ces conducteurs de deux-roues qui, en dépit du code de la route, se retrouvent au guidon de motos non-homologuées, le plus souvent sans protections, et à grande vitesse. Ils risquent jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

Mélanie Rostagnat