BFMTV

Record d'affluence au procès Merah pour les plaidoiries de la défense

Abdelkader Merah dessiné durant son procès

Abdelkader Merah dessiné durant son procès - Benoit PEYRUCQ / AFP

La salle Voltaire du procès d'Abdelkader Merah et de Fettah Malki n'a jamais été aussi pleine depuis le début du procès.

Depuis début octobre se déroule le procès de deux hommes dans la salle Voltaire du palais de Justice de Paris: Abdelkader Merah, grand frère de Mohamed Merah, jugé pour complicité d'assassinat mais également Fettah Malki, délinquant toulousaine, poursuivi pour avoir fourni des armes à Mohamed Merah. Dès le début du procès, le premier dément toute implication ou influence sur son petit frère, tandis que le deuxième reconnaît ses torts mais nie avoir été au courant des intentions de son ami.

Ce lundi, l'avocate générale Naïma Rudloff a requis la condamnation des deux accusés dans le box. Elle a demandé la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans pour Abdelkader Merah, et une peine de 20 ans assortie des deux-tiers pour Fettah Malki. 

Les trois avocats d'Abdelkader Merah plaident cet après-midi

Cet après-midi, cela est au tour des avocats d'Abdelkader Merah de plaider. Me Dupond-Moretti, Celeyron et Vey devront eux montrer, comme depuis le début du procès, les faiblesses de l'accusation de leur client.

Pour cette journée, de nombreuses personnes faisaient la queue devant la salle d'audience. Faute de place, certains médias ont dû se rabattre dans la salle de retransmission. Des personnes parmi lesquelles des élèves avocats, des chercheurs ou encore le réalisateur Claude Lelouch sont venus assister au procès.

Record d'affluence pour le procès

Certains attendent depuis 8 heures ce matin pour pénétrer dans la cour. Selon les gendarmes à l'entrée du palais de justice, jamais il n'y a eu autant de monde en un mois de procès. Un système de ticket a été mis en place afin d'assurer à ceux qui sortent qu'ils vont retrouver leur place. Les trois avocats d'Abdelkader Merah doivent plaider cet après-midi, en terminant par la plaidoirie de Me Dupond-Moretti.

S.Z avec AFP