BFMTV

RECIT. Cette nuit où Jonathann Daval a tué son épouse Alexia

C'est au cours d'une violente dispute que Jonathann Daval a mis fin aux jours de son épouse. Mais des questions demeurent sur la manière dont il a dissimulé son crime.

Trois mois jour pour jour après la mort d'Alexia Daval, son mari Jonathann a avoué le meurtre de son épouse. C'est vraisemblablement la nuit du 27 au 28 octobre 2017 que le crime a été commis.

Le vendredi soir, le couple Daval passe la soirée chez les parents d'Alexia autour d'une raclette. Jonathann, informaticien de 34 ans, et Alexia, employée de banque de 29 ans, rentrent ensuite chez eux. Dans leur maison de Gray, une dispute éclate.

Depuis quelques temps, le couple essayait d'avoir un enfant et connaissait de vives tensions. Des mots violents sont échangés. Jonathann Daval craque: il saisit son épouse et l'étrangle. Elle se débat, jusqu'à en avoir les ongles retournés et lui laisser sur la peau des traces de griffures et de morsures, sur les bras et les mains.

De là, plusieurs questions demeurent sans réponse: comment Jonathann Daval a-t-il tenté de déguiser son crime? A-t-il habillé sa femme en tenue de sport pour faire croire qu'elle a disparu au cours de son jogging? A-t-il envoyé un SMS à la soeur d'Alexia le samedi 28 octobre au matin, en se faisant passer pour elle?

Un véhicule quitte le domicile du couple à 1h30

Au cours de son interrogatoire, Jonathann Daval a assuré n'avoir impliqué aucune autre personne dans son meurtre. Vers 1h30 du matin, un voisin entend un véhicule rouler sur une plaque métallique: il vient du domicile du couple. Le dispositif de traçage dont était équipé l'utilitaire professionnel de Jonathann Daval l'atteste: c'est lui qui permettra aux enquêteurs de soupçonner le mari. 

A-t-il déplacé son corps? Quand et comment a-t-il procédé? Pour l'instant, Jonathann Daval ne le dit pas. A quelques kilomètres de là, le cadavre d'Alexia est retrouvé dans une forêt: des traces de pneus correspondant à la voiture de son mari auraient également été trouvées près de son corps. Un morceau de tissu est trouvé sur elle, qui pourrait être un drap appartenant au couple.

Dans les bois, Alexia "avait été installée avec soin, comme si elle avait été bordée", indique l'avocat de Jonathann Daval, Randall Schwerdorffer. Bordée ou non, son cadavre est carbonisé, caché sous des branchages. Mais là encore, le flou subsiste: car son mari conteste fermement avoir mis le feu au corps de son épouse. Les prochaines heures devraient permettre de lever le flou qui subsiste sur cette macabre soirée.

A. K.