BFMTV

Quand le changement d'heure fait le bonheur des cambrioleurs

Les fêtes de fin d'année sont propices à un pic d'activité chez les cambrioleurs qui passent parfois sous le sapin en même temps que le Père Noël. Il faut redoubler de vigilance.

Pendant les fêtes de fin d'année, assureurs et forces de l'ordre sont particulièrement mobilisés face à une recrudescence des atteintes contre les biens. Les habitations sont particulièrement vulnérables aux cambriolages pendant cette période. Plus qu'une raison unique, une conjonction de facteurs explique cette fragilité conjuguée à un effet d'aubaine.

C'est un fait évident, mais le changement d'heure - dans la nuit de samedi à dimanche, à 3 heures il sera 2 heures - coïncide avec un raccourcissement des jours. L'obscurité permet ainsi aux personnes mal intentionnées d'être moins visibles. Il devient plus facile pour elles d'escalader une façade ou de se faufiler sans être repérées.

La deuxième grande explication tient à l'absence des habitants partis réveillonner en famille, traditionnellement à la fin de l'année. Ces absences n'échappent pas aux cambrioleurs, surtout quand il s'agit d'habitations individuelles.

Enfin, la période faste de Noël et du jour de l'An est l'occasion de garnir nos domiciles de cadeaux onéreux: bijoux, matériel informatique, téléphone portable dernier cri... Autant d'articles faciles à revendre pour les receleurs.

Des mesures simples pour prévenir les cambriolages

Pour maximiser des chances de ne pas se faire cambrioler, des mesures simples peuvent être mises en œuvre. La première est de prévenir les voisins, la police ou la gendarmerie de son absence si celle-ci a vocation à se prolonger sur plusieurs jours.

Ensuite, il s'agira d'empêcher l'effraction en maximisant une protection mécanique. Il faudra fermer volets, portes, soupiraux comme il se doit. En cas de manquement des moyens de verrouillage de l'habitation, l'assureur pourrait y trouver à redire et refuser une indemnisation à la hauteur du préjudice subi.

Détail qui a son importance, il est plus que conseillé de ne pas s'épancher sur les réseaux sociaux en donnant de précieuses informations sur ses absences, y compris pour une soirée. Simuler une présence en laissant la radio allumée ou une lumière n'est pas inutile.

Entre août 2016 et août 2017, les cambriolages ont augmenté de 4%. L'Île-de-France et le Sud-Est sont particulièrement touchés par cette recrudescence.

D. N. avec Anne-Sophie Warmont