BFMTV

Procès Troadec: le parquet requiert la prison à perpétuité contre Hubert Caouissin pour "ses actes de barbare"

Hubert Caouissin est accusé du quadruple meurtre de sa belle-famille en 2017, à Orvault, près de Nantes.

"Des actes de barbare, d’une cruauté rarement égalée." Après plus de deux semaines de procès, le parquet a présenté ce mardi ses réquisitions contre Hubert Caouissin et sa compagne, Lydie Troadec, qui comparaissent devant la cour d'assises de la Loire-Atlantique pour la tuerie d'Orvault, près de Nantes, en 2017.

Evoquant un "bain de sang" à la suite du quadruple meurtre, les deux avocats généraux ont réclamé une peine de réclusion criminelle à perpétuité contre le principal accusé.

"Il y avait du sang au sol, au plafond, dans l’entrée, dans la buanderie, dans le garage… C’est une certitude qu’il y a eu un massacre", a rappelé l'un des magistrats, mentionnant de macabres chiffres: une fois les corps dépecés, désossés et brûlés, 379 morceaux de chair et 2914 morceaux d’os ont été retrouvés par les enquêteurs.

"Pas question qu'il sorte"

"Pour commettre de tels crimes, il faut avoir une construction psychique défaillante. Hubert Caouissin est trop dangereux, il n'est pas question qu'il sorte", a énoncé le parquet qui a par ailleurs requis la peine maximale, 3 ans de prison, contre Lydie Troadec pour recel de cadavres et modification des preuves du crime.

Pascal et Brigitte Troadec ainsi que leurs enfants, Charlotte, 18 ans, et Sébastien, 20 ans, ont été tués dans la nuit du 16 au 17 février 2017 dans leur pavillon d'Orvault. Rapidement, les enquêteurs s'orientent vers Lydie Troadec, la soeur de Pascal, et son conjoint, Hubert Caouissin. Depuis des années, les deux couples sont en conflit.

Confondu par son ADN, Hubert Caouissin explique les avoir tués à coups de pied de biche puis avoir transporté les corps dans sa ferme de Pont-de-Buis, dans le Finistère, où il les a éviscérés et brûlés. L'homme s'était persuadé, en écoutant sa belle-mère Renée Troadec, que Pascal Troadec avait volé un trésor de pièces et de lingots d'or.

Ce trésor aurait été trouvé par le père de Pascal et Lydie dans un ancien logement à Brest, mais aucun témoin vivant n'a jamais vu cet or et les enquêteurs n'ont trouvé ni compte à l'étranger, ni dépenses extravagantes qui auraient pu prouver que Brigitte et Pascal Troadec s'étaient enrichis.

Matthias Tesson avec Ambre Lepoivre