BFMTV

Procès Troadec: Hubert Caouissin condamné à 30 ans de prison pour le quadruple meurtre de sa belle-famille

Le quinquagénaire a été reconnu coupable par les assises du quadruple meurtre d'Orvault, mu par le ressentiment et la paranoïa.

Au terme de trois semaines d'audience devant la cour d'assises de Loire-Atlantique, Hubert Caouissin a été condamné à 30 ans de prison ferme pour avoir tué la famille Troadec à coups de pied-de-biche avant de démembrer le corps de ses victimes. Sa compagne, Lydie Troadec, sœur d'une des victimes, a quant à elle écopé de 3 ans de prison dont deux ferme pour modification de scène de crimes et recel de cadavres. L'altération du discernement d'Hubert Caoussin a été retenue par la cour d'assises.

Pascal et Brigitte Troadec, ainsi que leurs deux enfants, Charlotte et Sébastien, ont été tués dans leur pavillon d'Orvault, près de Nantes, dans la nuit du 16 au 17 février 2017. Après les meurtres, Hubert Caouissin avait dépecé minutieusement les corps au couteau de cuisine pendant trois jours, jetant les muscles et les viscères dans des ronciers, dans l'espoir qu'ils soient mangés par des animaux sauvages. Il avait ensuite incinéré les os, la peau et le gras dans sa chaudière.

"Un soulagement énorme (...) pas une victoire"

"C'est un soulagement énorme pour nous et notre client, mais ce n'est pas une victoire en soi", a indiqué Me Thierry Fillion ce mercredi soir, à la sortie du tribunal de Nantes en Loire-Atlantique. "Ça laisse une vraie perspective à Hubert Caoussin".

"M. Caouissin ne méritait pas la peine qui était requise à son encontre", à savoir la réclusion criminelle à perpétuité, a quant à lui déclaré Me Patrick Larvor, avocat d'Hubert Caouissin. "On a l'impression d'avoir été entendus par la cour d'assises", a-t-il ajouté, mais "il n'y a ni perdant, ni gaganant. On a deux familles qui sont dans des peines respectives, qui ne sont pas comprables bien-sûr....".

Des conflits opposaient les deux couples depuis des années, le point d'orgue ayant été le vol d'un hypothétique trésor. Hubert Caouissin s'était persuadé que Pascal Troadec lui avait spolié des lingots d'or, trouvés par le père de Pascal et de Lydie dans un ancien logement à Brest. Un trésor dont personne n'a jamais retrouvé aucune trace.

Ambre Lepoivre et Jeanne Bulant