BFMTV

Procès Daval: l'audition cruciale des parents d'Alexia Daval attendue ce mercredi

Les parents d'Alexia Daval, comme sa soeur et son beau-frère, vont être entendus ce mercredi par la cour d'assises de Haute-Saône. La mère de la victime va demander à pouvoir s'adresser directement à Jonathann Daval.

Ce n'est qu'une fois confronté à Isabelle Fouillot que Jonathann Daval a fini par livrer sa vérité. Face à son ancienne belle-mère, le meurtrier avait finalement révélé avoir tué son épouse Alexia puis brûlé son corps avant de le déposer dans le bois d'Esmoulins. La déposition de la mère de la victime, qui doit se dérouler ce mercredi matin devant la cour d'assises de Haute-Saône, est donc particulièrement attendue.

Isabelle et Jean-Pierre, les parents d'Alexia Fouillot, sa soeur et son beau-frère Stéphanie et Grégory Gay, sont sortis "frustrés" de la deuxième journée du procès de Jonathann Daval, qu'ils avaient envisagé comme "une journée très importante". Une journée au cours de laquelle leur témoignage devait être entendu, mais qui a dû être repoussé après l'audition-fleuve du médecin légiste qui a duré presque 9 heures.

"Ils sont frustrés de ne pas témoigner aujourd'hui (hier, NDLR), ils s'étaient préparés, mais ils en ont vu d'autre", a réagi leur avocat Me Gilles-Jean Portejoie.

Deux face-à-face décisifs

La confrontation entre la famille d'Alexia, et notamment sa mère Isabelle Fouillot, et Jonathann Daval est particulièrement attendue, et pourrait faire basculer le déroulé du procès. A deux reprises, c'est son intervention qui avait été cruciale dans cette enquête. La première fois, c'était le 7 décembre 2018 dans le bureau de la juge d'instruction.

A cette époque, Jonathann Daval, après avoir admis le meurtre dans un premier temps, s'était retranché derrière la thèse du complot familial impliquant sa belle-famille pour expliquer le décès de son épouse. Isabelle Fouillot, présentant une photo de sa fille et du chat du couple, Happy, avait supplié son gendre de dire la vérité. En larmes, il était finalement revenu sur ses accusations et avait avoué son crime.

"J'ai envie d'aller lui parler"

Un nouveau face-à-face entre Isabelle Fouillot et son ancien gendre Jonathann Daval, qu'elle disait considérer comme un fils, a été décisif dans l'enquête. Le jour de la reconstitution du meurtre, en juin 2019, l'informaticien avait fini par reconnaître, après plus d'un an et demi de mensonges, avoir brûlé, dans le bois d'Esmoulins, le corps de son épouse après sa mort.

"Après la déposition des parties civiles, le cheminement vers la vérité s'accélérera", pense Me Gilles-Jean Portejoie.

Isabelle Fouillot, qui espère toujours de "nouvelles révélations" sur le meurtre de sa fille Alexia, a déjà prévu de s'adresser directement à l'accusé pour lui demander toute la vérité. "J’ai envie d’aller lui parler, de le questionner, on voudrait la vérité, a-t-elle confié. On ne croit pas à sa version des faits la nuit de la mort d’Alexia."

Isabelle Fouillot va demander à pouvoir s’adresser directement à Jonathann Daval car elle a "quelque chose à lui lire".

Il va falloir que je lui dise tout ce que j'ai sur le cœur", a encore soufflé la mère de la victime. 

>> Daval, la série: les quatre épisodes de la série documentaire de BFMTV sont disponibles en replay et en version podcast.

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV