BFMTV

"Complot familial": Jonathann Daval maintient sa version

Jonathann Daval

Jonathann Daval - AFP

INFO BFMTV - Jonathann Daval a été interrogé pendant 5 heures par un juge d'instruction depuis ce matin. Il a désigné une nouvelle fois Grégory Gay, son beau-frère, comme le meurtrier de son épouse Alexia Daval.

Jonathann Daval a désigné, une nouvelle fois, Grégory Gay, son beau-frère, comme le meurtrier de sa femme Alexia, a appris BFMTV. L'informaticien de 34 ans a été auditionné ce jeudi pendant 5 heures par le juge d'instruction de Besançon en charge des investigations sur la mort de la jeune femme il y a un an. Il a encore évoqué la thèse du "complot familial". 

Jonathann Daval est arrivé peu après 9h30 au tribunal de grande instance de Besançon pour sa troisième audition depuis sa mise en examen en janvier dernier pour "meurtre sur conjoint". Après avoir reconnu avoir étranglé "de manière accidentelle" sa femme Alexia, Jonathann Daval avait mis en cause son beau-frère et les parents d'Alexia.

Stéphanie Gay mise en cause

Selon cette nouvelle version, c'est Grégory Gay, lors d'un repas de famille au cours duquel Alexia Daval aurait eu "une crise d'hystérie", qui l'aurait tuée en tentant de la maîtriser. Un pacte familial aurait alors été contracté entre Jonathann Daval, la soeur d'Alexia et les parents de cette dernière. Ce que tous nient farouchement. De nombreux éléments matériels présents dans le dossier viennent par ailleurs contredire la version de Jonathann Daval. Eléments sur lesquels il est resté "évasif".

Cette nouvelle audition intervient dans un contexte particulier à la suite de plusieurs révélations. Jonathann Daval a été interrogé sur un fichier retrouvé sur son ordinateur où il a consigné le déroulé de cette fameuse journée du 27 octobre où Alexia Daval a perdu la vie. L'informaticien a déclaré devant le juge d'instruction que c'est sa belle-soeur, Stéphanie Gay qui lui a dicté ce document.

Par ailleurs, la question d'une éventuelle complicité, notamment pour brûler le corps d'Alexia Daval, avait été relancée avec la découverte d'un cheveu de la mère de Jonathann Daval dans le coffre du véhicule appartenant à son fils et qui a pu servir à transporter la victime. Selon nos informations, "aucune complicité à ce stade (n'a été prouvé), tout est confondant concernant Jonathann Daval", précise une source proche du dossier, laissant penser que c'est bel et bien l'informaticien qui a mis le feu au cors de la jeune femme.

Justine Chevalier avec Mélanie Bertrand