BFMTV

Prise d'otage du voilier Le Tanit: les pirates somaliens devant la cour d'assises

Les pirates somaliens durant le procès devant la Cour d'assise de Rennes

Les pirates somaliens durant le procès devant la Cour d'assise de Rennes - -

Le procès des trois jeunes Somaliens accusés d'avoir pris en otage le voilier breton le Tanit, en 2009, s'est ouvert lundi. Au cœur du débat, la mort du skipper lors de l'assaut de l'armée française.

Que s'est-il passé sur Le Tanit? Les trois pirates Somaliens accusés d'avoir pris en otage le voilier breton Le Tanit, en 2009, s'est ouvert lundi devant la cour d'assises de Rennes. Durant l'assaut de l'armée française au large des côtes somaliennes, le skipper du bateau, Florent Lemaçon, avait trouvé la mort.

Encore traumatisés, l'épouse du défunt, était présente ainsi que les deux autres rescapés lors de l'attaque.

"En colère contre l'Etat français"

A l'ouverture de l'audience, Chloé Lemaçon a serré la main à l'un des accusés, mais n'a pas souhaité s'exprimer devant les médias.

"Elle condamne fermement les preneurs d'otages mais elle a de la compassions pour des gens qui sont dans la misère. Chloé Lemaçon est très en colère contre l'Etat français qui a mené cette opération hasardeuse", révèle Arnaud Colon de Franciosi, avocat des parties civiles.

Mercredi, l'ancien ministre de la Défense, Hervé Morin, doit venir témoigner. Les accusés réclament du ministère de la Défense, la déclassification des conversations téléphoniques entre le chef des pirates et les autorités françaises.