BFMTV

Pour son avocat, la manifestante blessée à Nice est "soulagée que le mensonge des autorités prenne fin"

La manifestante blessée samedi dernier lors d'une charge des forces de l'ordre pour disperser des gilets jaunes à Nice a bien été poussée par un policier, a affirmé vendredi le procureur, contrairement à ses premières déclarations.

L'avocat de la manifestante niçoise Geneviève Legay a réagi ce vendredi aux nouvelles déclarations du procureur de Nice, qui se sont contradictoires par rapport à ses propos de la semaine précédente. La militante septuagénaire avait été blessée samedi dernier après s'être effondrée en pleine manifestation des gilets jaunes à Nice, dans un périmètre interdit.

Jean-Michel Prêtre, le procureur de Nice, avait d'abord assuré qu'elle n'avait pas été en contact physique avec les forces de l'ordre. Avant de finalement changer de version ce vendredi et de reconnaître qu'un policier avait bien bousculé Geneviève Legay.

"Geneviève Legay et sa familles sont extrêmement soulagés que le mensonge des autorités administratives et judiciaires" prenne fin, a réagi l'avocat de la manifestante, Arié Alimi, sur notre antenne vendredi soir.
"Il n'y a pas véritablement de nouveaux éléments dans ce dossier, simplement une nouvelle version du au travail d'enquête de nombreuses associations comme la Ligue des droits de l'Homme, Attac, ou des journalistes", a souligné l'avocat de la septuagénaire.

Jeanne Bulant