BFMTV

"Pour Fiona": à Clermont, une marche pour se souvenir

Clermont-Ferrand se prépare à la marche pour Fiona.

Clermont-Ferrand se prépare à la marche pour Fiona. - -

Ce dimanche, de nombreuses marches blanches sont organisées en mémoire de la fillette. La plus emblématique est Clermont-Ferrand, où Fiona avait disparu en mai dernier.

Laura Boudurge a passé dix jours à tout organiser. C'est ce dimanche que se tient, dans les rues de Clermont-Ferrand, une marche blanche en mémoire de Fiona, la fillette dont la mère et le beau-père ont avoué la mort la semaine dernière. Son corps, en revanche, n'a toujours pas été retrouvé.

Coorganisatrice de la marche, Laura prévient: pas de grand discours, juste un nom, un seul message. "Ce n'est que pour Fiona. On ne veut prendre personne ni pour la maman, ni pour le beau-père. Dans le message 'pour Fiona', sur la banderole, tout est dit."

En garde à vue, la mère et le beau-père de Fiona ont avoué avoir menti en prétextant que la fillette avait disparu, le 12 juillet dernier dans un parc de Clermont. Tous deux ont reconnu la mort de la fillette. Mais si Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, a accusé son compagnon d'un "coup mortel" sur la fillette, Berkane Maklouf, le beau-père, avance un "accident domestique".

Des messages et des dessins recueillis

A Clermont, les habitants se sont sentis trahis par ces aveux, après avoir parfois pris une part active dans les recherches pour retrouver la fillette. La marche de dimanche a donc toute son importance. Le trajet est lui-même symbolique: le cortège doit partir à 14 heures du centre-ville pour arriver devant le domicile de la famille de Fiona.

Une association, baptisée "tous ensemble pour Fiona", a en outre été créée pour récolter les mots et les dessins des personnes qui ne peuvent être présents à la marche. Ceux-ci seront ensuite transmis à Nicolas Chafoulais, le père biologique de Fiona. Celui-ci, de même que les grands-parents de la fillette, a indiqué qu'il ne prendrait pas part à la marche.

D'autres rassemblements en mémoire de la fillette sont prévues dans une quinzaine de villes en France.

M. T. avec Mélanie Bertrand