BFMTV

Policier tué à Avignon: la porte-parole de la police nationale évoque "de la tristesse mais aussi de la colère"

Le fonctionnaire de police de 36 ans a été tué par balle mercredi lors d'une opération de lutte contre les stupéfiants. L'auteur des coups de feu est en fuite.

Au lendemain de la mort d'un policier à Avignon, dans le Vaucluse, tué par balle par un dealer au cours d'une opération de lutte contre le trafic de stupéfiants, la porte-parole de la police nationale, Sonia Fibleuil, exprime sur BFMTV sa "tristesse mais aussi de la colère (...) pour sa famille, pour sa femme, ses deux enfants".

Le policier était âgé de 36 ans et se prénommait Éric.

"C'est un lourd tribut que l'on paye"

"La police nationale paye à nouveau le prix de son engagement pour la société, auprès des citoyens, pour protéger les citoyens et pour protéger nos institutions", a poursuivi l'agente. "C'est un lourd tribut que l'on paye."

"Sept policiers (ont été tués) en 2020, et deux depuis le début de l'année, encore la semaine dernière (à Rambouillet, NDLR), hier soir à nouveau, donc oui, nous sommes en colère", a poursuivi Sonia Fibleuil.

"Notre collègue, qui revenait d'une assistance judiciaire, a contrôlé un point de deal, une transaction de stupéfiants qui se déroulait devant ses yeux, il est donc allé au contact (...) et l'auteur lui a tiré dessus", a indiqué la porte-parole.

L'auteur des tirs est parvenu à prendre la fuite. Une opération de police a été lancée afin de le retrouver. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu sur place en fin de soirée mercredi, au côté du directeur de la police nationale.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV