BFMTV

Plainte pour abus de faiblesse: Gérald Darmanin a été entendu par les enquêteurs

Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des comptes publics, le 29 mars 2018

Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des comptes publics, le 29 mars 2018 - Éric Piermont-AFP

Le ministre de l'Action et des comptes publics, visé par une plainte pour abus de faiblesse, a été entendu mi-avril par les enquêteurs.

Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, visé par une plainte pour abus de faiblesse, a été entendu le 12 avril dernier par les enquêteurs du premier district de police judiciaire, selon une source judiciaire.

Une enquête préliminaire avait été ouverte après le dépôt de cette plainte le 13 février. Dans un témoignage publié par Mediapart, la plaignante, une habitante de Tourcoing, dans le Nord, ville dont Gérald Darmanin a été le maire entre 2014 et 2017, affirmait s'être "sentie obligée" d'avoir des relations sexuelles avec lui pour obtenir un logement et un emploi.

Des échanges par SMS

Cette femme, qui se fait appeler "Sarah", racontait avoir sollicité, pour la première fois en septembre 2015, Gérald Darmanin, dans l'espoir notamment de changer de logement. Alors qu'elle se dit en situation de précarité, elle envoie au maire une photo d'elle "normale" pour se rappeler à son souvenir. Plusieurs mois après, ils se voient à son domicile et ont une première relation sexuelle.

La femme déclarait aussi avoir continué à échanger des SMS avec lui par la suite, notamment des "messages coquins" et des photos d'elle dénudée afin qu'il "ne (l)'oublie pas".

Une seconde plaignante

Le ministre est accusé de viol par une autre femme, Sophie Patterson-Spatz. Cette dernière a déposé fin février une nouvelle plainte à Paris avec constitution de partie civile pour qu'un juge d'instruction reprenne l'enquête, après le classement sans suite de la procédure mi-février.

Cette procédure, possible notamment quand le parquet n'a pas engagé de poursuites après une plainte simple, devrait déboucher à terme sur l'ouverture d'une information judiciaire. Dans cette affaire, Gérald Darmanin, 35 ans, avait évoqué devant les enquêteurs les "avances" de la plaignante, sans nier un rapport sexuel. Ce poids-lourd du gouvernement a porté plainte pour "dénonciation calomnieuse" contre ces deux femmes.

C.H.A. avec AFP