BFMTV

Patrick Balkany se sépare de ses avocats Eric Dupont-Moretti et Antoine Vey

Patrick Balkany a été condamné à 5 ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale.

Patrick Balkany a été condamné à 5 ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale. - AFP

INFO BFMTV - Officiellement, le couple assure ne plus avoir les moyens de payer leurs services.

Changement de défense pour le maire de Levallois-Perret. Selon nos informations, Patrick Balkany a congédié ses avocats, Me Eric Dupond-Moretti et Me Antoine Vey. Officiellement, le couple assure ne plus avoir les moyens de payer leurs services.

Patrick Balkany est désormais défendu par Romain Dieudonné, du cabinet Lafarge. Un choix motivé par le fait que l'avocat historique du couple était Grégoire Lafarge, le patron de leur nouveau conseil. Grégoire Lafarge avait dû céder sa place à Eric Dupond-Moretti et Pierre-Olivier Sur à cause de problèmes de santé. Mais ce nouvel avocat, Romain Dieudonné, connaît donc bien le dossier. En revanche, Pierre-Olivier Sur reste l'avocat d'Isabelle Balkany.

"Ils ont été très bons et nous les remercions pour leurs compétences", a-t-elle déclaré au Parisien

"Je n’ai jamais pensé abandonner le dossier"

Durant le procès, l'ambiance n'a pas toujours été au beau fixe entre Eric Dupond-Moretti et son client. Il avait notamment raconté à la télévision suisse RTS avoir été "fou de rage" quand Patrick Balkany l'avait interrompu lors d'une prise de parole devant les médias dans l'enceinte du tribunal pour le corriger sur son âge: "71 bientôt, ne me vieillissez pas. 70 ça me suffit!"

"À ce moment, je suis fou de rage, c’est moi qui avais la parole, il me corrige là-dessus et ça atténue évidemment la portée de mon propos”, déclarait-il, avant d'ajouter qu'il n'avait en revanche jamais songé à abandonner le dossier: "Ce n’est pas un chien, Balkany. Il a trouvé sa femme inanimée. Il a une espèce de posture. Je n’ai jamais pensé abandonner le dossier."

Le maire de Levallois-Perret Patrick Balkany et son épouse Isabelle seront rejugés du 3 au 19 février 2020 pour blanchiment aggravé, après leur procès en appel pour fraude fiscale en décembre.

Alexandra Gonzalez avec E.P