BFMTV

Paris: un homme abattu par des policiers devant un commissariat du 18e arrondissement

Un individu a été tué par balles ce jeudi à midi, devant un commissariat du 18e arrondissement de Paris, alors qu'il tentait de s'en prendre à des policiers à l'aide d'un hachoir et d'un engin explosif, qui s'est avéré factice. Les forces de l'ordre ont riposté en ouvrant le feu.

Un homme a été tué par balles par des policiers devant le commissariat de la Goutte-d'Or, dans le 18e arrondissement de Paris, vers 12 heures ce jeudi, alors qu'il se précipitait vers le bâtiment armé d'un hachoir.

Selon nos informations, il n'a pas pu encore être identifié, car il ne portait pas de papiers d'identité sur lui. 

Cet acte intervient un an jour pour jour après les attentats à Charlie Hebdo, où les frères Kouachi avaient tué en quelques minutes un agent de maintenance, des dessinateurs, et des policiers. 

Couteau et gilet explosif factice

L'individu est arrivé en courant au commissariat, en se dirigeant vers les policiers une feuille de boucher à la main, et en criant Allah Akbar, selon des informations confirmées par le ministère de l'Intérieur. Il portait sur lui une pochette scotchée sur le corps ressemblant à un engin explosif, avec des fils électriques dépassant de son manteau.

Les policiers ont alors fait feu, et l'individu est tombé à terre. D'abord grièvement blessé, l'homme est ensuite décédé sur place. Un robot de déminage est intervenu pour inspecter l'engin explosif, et les démineurs ont travaillé à la sécurisation des lieux. Selon nos informations, le dispositif explosif s'est ensuite révélé factice. 

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu très peu de temps après sur place. Le parquet de Paris a été saisi de l’enquête.

Quartier bouclé

La rue de la Goutte d'Or, où se trouve ce commissariat, a été bouclée par les forces de l'ordre. Les policiers ont ordonné aux passants de se réfugier dans les magasins de la rue, les rideaux de fer ont été baissés. Des enfants ont été confinés dans une école maternelle située à proximité, dont l'accès a été fermé.

La circulation a été interrompue sur le boulevard Barbès emprunté par plusieurs ambulances et véhicules de police qui se rendaient sur les lieux. La RATP a suspendu la circulation des métros sur la ligne 4 entre Porte de Clignancourt et Châtelet ainsi que sur la ligne 2 entre Blanche et Belleville. Ces deux lignes sont les plus proches du quartier de la Goutte-d’Or.

A.S. avec Cécile Ollivier